L'origine d' Halloween

Tout le monde connaît Halloween, fête nationale aux Etats-Unis.

Le 31 octobre c'est "Halloween".

 Halloween, veille de la Toussaint, commence en effet à être célébrée un peu partout en Europe. Invasion de la culture américaine, diront certains. S'il est vrai que l'on doit les différents attributs de cette fête aux américains, les origines de Halloween sont pourtant bel et bien européennes. Halloween est l'héritière de la fête de "Samhain", célébrée il y a plus de 2.500 ans chez les Celtes et les Gaulois. Cette fête était la plus importante de leurs fêtes.

La fête de Samhain a été appelée Halloween après l'introduction en France de la fête de la Toussaint en 837.  Le mot Halloween est la contraction de All Hallows-even qui signifie littéralement la veille de la Toussaint. 

 

 

Il y a plus de 2500 ans, la nuit de Samain ...

Les Gaulois étaient le plus riche et le plus nombreux des peuples Celtes. Sa prééminence était telle que les Grecs et les Romains appelaient les Celtes : Gaulois. L'année gauloise se terminait à la fin de l'été le jour précis qui correspond aujourd'hui au 31 octobre. Les troupeaux étaient ramenés des prairies aux étables, et le soleil était remercié de la moisson qui représentait une aide pour la bataille à venir contre les ténèbres et le froid.

Ce dernier jour de l'année, on supposait que les esprits pouvaient faire une brève visite à leurs parents, alors que le Dieu de la mort tentait de rassembler les âmes de ceux qui étaient morts durant l'année afin de leur révéler leur sort.

En cette nuit du 31 octobre au 1er novembre commençait Samain. Au cours de cette première nuit de la nouvelle année on exécutait tout un cérémonial rigoureux afin de s'assurer d'une bonne année à venir.

Le soir, les Gaulois avaient éteint le feu dans l'âtre de leurs foyers, ensuite, au cours de la nuit ils se rassemblaient en cercle et les druides étouffaient solennellement le feu sacré de l'autel, puis frottaient des branches sèches du chêne sacré jusqu'à enflammer un nouveau feu pour honorer le dieu du soleil, et effrayer les esprits diaboliques. Chaque chef de famille recevait de la braise rouge recueillie dans ce feu pour en allumer un nouveau dans son âtre, feu qui devait brûler jusqu'à l'automne suivant. Ce feu sacré devait protéger du danger le foyer tout au long de l'année.


La fête de Samain était la plus importante des fêtes Gauloises. Le porc communément servi à table était remplacé par deux taureaux blancs liés par les cornes, sacrifiés après la cueillette du gui. Le festin rassemblait tout le village. On y buvait de la bière, du vin, de l'hydromel... La fête durait une semaine à quinze jours et pour être certains d'effrayer les esprits, les Gaulois étaient grimés et portaient des costumes effrayants.

Incorporer Samain au calendrier catholique prit plusieurs siècles. Au Vllle siècle le pape Grégoire III déplaça la fête des Saints en novembre. Vers 840, le pape Grégoire IV installa Toussaint, décrétant que ce jour et la veille seraient observés. Odilon de Cluny choisit en 1048 le 2 novembre comme le Jour des Morts.

Le mot anglais viendrait de cette époque. All Hallows'day pour la Toussaint, All Hallow E'en pour la nuit sainte qui précéde et devint Halloween bien plus tard.

Alors qu'en France la culture celte disparaissait, des coutumes populaires de Samain continuèrent à se développer en Irlande, Ecosse, Pays de Galles, et certaines régions d'Angleterre.

L'un des plats servis au dîner en Irlande à Halloween est appelé "Callcannon". A ce plat de purée de pommes de terre, de panais et oignons frits étaient mélangés une bague, un dé, une poupée en porcelaine et une pièce. Celui qui trouvait la bague pouvait se marier dans l'année, celui qui trouvait la poupée en porcelaine aurait un enfant, celui qui trouvait le dé ne se marierait jamais, et celui qui aurait la chance de trouver la pièce serait riche.

A la suite d'une grande famine les pratiques d'Halloween se déplacèrent avec la grande émigration Irlandaise de 1846/48 vers les États-Unis, emportant avec elles l'un des personnages les plus populaires de Halloween,
Jack-o'-lantern.

C'est à la fin du XIXe siècle que Halloween devint une fête nationale aux États-Unis, avec ses jeux, ses divinations, et la coutume du "Trick-or-treat"

Aujourd'hui de nombreux commerçants aux États-Unis font plus d'affaires à Halloween qu'à Noël ! Il y a peu de films, dessins animés, feuilletons qui n'aient une scène se déroulant durant cette fameuse nuit. On y a même rencontré E-T- et Woody Allen !

Même si Halloween ne se fête que le 31 octobre, c'est durant tout le mois d'octobre que les enfants américains le préparent : décorer les maisons, créer son déguisement, et se préparer pour le Trick-or-treating avec une taie d'oreiller pour ramasser le maximum de bonbons.

Le thème des déguisements et décorations tourne autour des sorcières, chats noirs, fantômes, squelettes, diseuses de bonne aventure, vampires, loups-garous, citrouilles...

La soirée se termine à chacun sa guise en chantant, en dansant, en jouant, en se racontant des histoires horribles...

Le succès d'Halloween en France:

Jusqu'au début des années 90, Halloween est inconnue de la plupart des Français.  En 1992, la société César, spécialisée dans le déguisement, travaille sur Halloween afin de l'implanter en France.  1997 est l'année du grand lancement, massif. Les entreprises américaines en France font la promotion d'Halloween : Disneyland Paris, Coca-Cola , McDonald's. D'autres sociétés suivent.

Cette fête a un  succès commercial. Elle est très apprécié des enfants. C'est le jour du déguisement d'Halloween.  Les enfants se déguisent avec des costumes qui font peur. Ils s'amusent à faire peur. Même dans certaines écoles publiques on fête Halloween. Il y a une certaine analogie entre Halloween et le Carnaval.

            



 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


statistiques

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×