La fève

         La fève dans la galette des rois remonte au temps des Romains.

C'est une fève blanche ou noire qui était déposée pour les scrutins.

L'Epiphanie (l'apparition) est une ancienne fête de l'Antiquité (les Saturnales de l'Antiquité romaine qui, elles-mêmes reprenaient les fêtes au Dieu Soleil de l'ancienne civilisation babylonienne) marquant le solstice d'hiver (l'apparition du soleil) car, à partir du 21 décembre, les jours commencent à s'allonger (même si un dit-on prétend qu'ils allongent à partir du 13 décembre - "A la Sainte Luce les jours augmentent du saut d'une puce). Puis les chrétiens ont phagocyté cette fête "païenne" et lui ont donné un autre sens. Durant ces saturnales un tirage au sort faisait roi un esclave ou un condamné à mort quelconque. Ainsi, pour un moment, maîtres et esclaves se retrouvaient sur un pied d'égalité sous l'autorité suprême de ce bouffon. La tradition de la fève viendrait de ces saturnales. Les Grecs utilisaient aussi un système de tirage au sort avec des fèves pour attribuer certaines magistratures.

 Autrefois, il s’agissait de fèves véritables, ou bien de haricots blancs ou de pois chiches. Les premières fèves en porcelaine ne sont apparues que vers 1875 et ont longtemps gardé des formes symboliques évoquant la chance (trèfle, fer à cheval), la richesse (voiture), l’amour (roi ou dame de cœur), le pouvoir (reine, couronne ou château) ou la vertu (Enfant Jésus). Enfin, à travers sa forme ronde comme le Soleil, la galette des Rois évoque tout à la fois l’univers et la divinité.

Une collection de fèves d'aujourd'hui...

En Angleterre, comme en Bourgogne, anciennement, on préférait former un couple "d'occasion" en mettant dans la galette une fève et un petit pois.

Les habitants de Besançon défendent une autre origine : dès le XIème siècle, les chanoines bisontins tiraient au sort leur futur " supérieur " en dissimulant une petite pièce d'argent dans un pain. Cette pratique se serait répandue dans d'autres chapitres puis aurait fini par devenir une coutume généralisée.

 Si la tradition est d'origine religieuse, elle est devenue une tradition familiale où on se rassemble pour découper la fameuse galette. Celui qui trouvera la fève sera couronné roi ... et choisira sa reine.

 

Les différents matériaux de fabrication: une fève végétale, une fève en plastique, une fève en porcelaine, suivie d'une fève en céramique, pour terminer par une fève en métal doré.

Commentaires (2)

1. Haustant jacqueline 23/04/2009

Bonjour,
j'aimerais savoir, pour la fabrication des fèves en céramique, faut il avoir une terre spéciale comme la terre culinaire ou la porcelaine et qu'elle email utilisé pour la finition.
Merci

2. metais 16/08/2010

bonjour voudrais un devis pour des fevre avec un velo
et un inscription paris/nice
houdan 2011
je reste a votre disposition
mes salutation distinguees
metais beatrice
tel 01.30.59.60.87

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


statistiques

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×