La fête des mères

          

En France, elle est fixée au dernier dimanche de mai, sauf si celui-ci est le dimanche de Pentecôte. Dans ce cas, la fête des Mères est reportée au premier dimanche de juin.

Des traces dans les temps anciens

Dans la Grèce antique au printemps, on fêtait Rhéa, la mère des divinités. Cybèle serait la première mère célébrée, d'abord en Phénicie et par la suite dans tout l'empire romain. Les célébrations avaient lieu à la mi-mars et s'étendaient sur 13 jours.

Cinq siècles av. J.-C., les Romains fêtaient les « Matraliae » (du latin Mater, mère). Cette fête était célébrée en l'honneur de Mater Matuta, la déesse de l'aube et de l'enfantement et avait lieu le 11 juin, au moment où l'on approche du solstice d'été et où les jours sont les plus longs. La religion a peu à peu fait disparaître ce culte païen.

Ce serait les Anglais, au XVe siècle qui aurait fêté la fête des Mères de base pour la première fois. Le jour s'appelait alors « Mothering sunday » (le dimanche des Mères) et à cette occasion, les domestiques QUI travaillaient dans des familles avaient le droit de retourner voir leur mère.

 En France, Napoléon émet l’idée de créer une fête des Mères officielle, que l'on célèbrerait au printemps. Par la suite, en 1897, l’Alliance Nationale décide d’officialiser une fête de la famille, mettant en avant l'importance de la fécondité et les vertus de la famille.

Ce n’est qu’en 1918 à Lyon, le 16 juin plus précisément, que se déroule la première fête des Mères, appelée alors Journée des mères, une initiative du colonel de la Croix-Laval.

Le 25 mai 1941, le Maréchal Pétain institue définitivement la « Journée nationale des Mères ».

En 1950, la date de la fête des Mères est définitivement fixée au dernier dimanche de mai. Si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, la fête des Mères a lieu le premier dimanche de juin.

En Amérique du Nord, en 1872, Julia Ward Howe, Américaine, écrivaine célèbre et auteure du poème « The Battle Hymn of the Republic » propose après avoir été bouleversée par le carnage de la guerre civile étatsunienne, que la fête des Mères devienne aux États-Unis un jour de paix.

Son idée est reprise par Anna Jarvis, féministe engagée. Lors du décès de celle-ci en 1905, sa fille qui porte le même nom, décide de commémorer la mémoire de sa mère et part faire campagne dans plusieurs états des États-Unis. Elle convint les autorités religieuses de faire du deuxième dimanche de mai, la date officielle de la fête des Mères. L'oeillet rouge était la fleur préférée de la mère d'Anna Jarvis, c'est pourquoi lors des premières commémorations de la fête des mères aux États-Unis, c'est cette fleur qui en devient le symbole.

Dès 1914, le président Woodrow Wilson proclame que la fête des Mères (Mother day) devienne un congé national. Le Canada et le Mexique font de même.

C'est en 1917, pendant la première Guerre mondiale, que les soldats américains propagent ce « Mothers Day » en Europe.

Coutumes de la fête des mères
dans quelques pays d'Asie

Les Chinois fêtent leur mère seulement jusqu'à l'âge de 35 ans. La fête est réservée aux jeunes générations et n'est pas inscrite au calendrier officiel chinois. Les fleurs les plus souvent offertes sont les oillets. Bien que la fête des Mères vienne des États-Unis, les Chinois l'adoptent aisément puisqu'elle est en conformité avec les traditions de très grand respect aux parents.

Toutes sortes d'activités sont organisées autour de la fête des Mères : des universités font campagne pour ramasser l'argent pour aider des mères dans le besoin. À Pékin, des cérémonies ont lieu afin de récompenser des mères qui ont apporté des contributions remarquables à leurs familles et la société et elles reçoivent le titre de « mères les plus exceptionnelles de la Chine. » Dans les états pauvres, des projets sont montés pour aider les mères analphabètes.

Au Japon

Les Japonais célèbrent la fête des Mères depuis après la Deuxième Guerre mondiale. Cette fête est appelée « haha no hi », et elle a lieu le deuxième dimanche de mai. Pour l'occasion, les enfants âgés de 6 à 14 ans honorent leur mère en présentant un dessin de celle-ci dans un concours d'art. Il est aussi d'usage d'offrir des oeillets rouges aux mamans.

Au Vietnam

Les Vietnamiens célèbrent leur maman lors de la fête du « Vu Lan », au 15e jour du 7e mois lunaire. (le 8 août du calendrier solaire)

 

             

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


statistiques

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×