le nouvel an à travers le monde

Les pratiques du nouvel an 

 En Occident, il est de coutume de fêter le nouvel an par un banquet la veille, c’est-à-dire le 31 décembre : c'est le réveillon de la Saint-Sylvestre. Ce repas comprend généralement du foie gras et du champagne. Après celui-ci, les fêtes mêlent danses et lancers de cotillons, boules et rubans de papiers… À minuit, chacun s'embrasse sous le gui, en se souhaitant les meilleurs vœux possibles, et en s'engageant dans d'éventuelles bonnes intentions. Puis, on offre les étrennes, cadeaux de nouvelle année.

Il existe cependant quelques particularités selon les pays :

Belgique

 Dans la province de Liège, le 1er janvier, il est de tradition de manger de la choucroute en famille, avec une pièce sous l'assiette ou dans la main ou dans la poche pour avoir de l'argent pendant toute l'année.

 Espagne

En Espagne, on mange un raisin à chacun des 12 coups de minuit. Les femmes s’offrent des tampons rouges. Notons qu'autrefois chez les Musulmans espagnols, les Morisques, et particulièrement dans la région de Grenade et dans les Alpujarras, on mangeait à la Nouvelle Année une grenade aux 12 coups de Minuit (Source : Karim Bouakline Al Gharnati). C'est aussi l'occasion pour les mariés de plonger leurs bagues dans leurs coupes de champagne et de trinquer.

Italie

À Naples, en Italie, on accueille la nouvelle année par une coutume particulière, le soir du 31 décembre. Cette tradition consiste à jeter par la fenêtre de vieux objets, symboles de l'année terminée. Ainsi meubles, vaisselle, vêtements, etc., prennent le chemin de la rue au grand «malheur» des éboueurs, qui doivent passer la nuit à nettoyer les rues. Mais il faut dire que cette tradition tend à disparaitre, car elle présente certains dangers pour les passants. Le jour du Nouvel An, appelé Capodanno, les Italiens ont coutume de manger des plats spéciaux, qui sont réputés apporter richesse et abondance. Ce sont des plats à base de graines, par exemple des brioches, ou des plats de lentilles ou encore des gâteaux enrobés de miel.

Pays-Bas 

 Oudejaarsdag ou le jour de l'ancienne année (31 décembre) est fêté par un excès de feux d'artifices dès l'aube et jusque tard dans la nuit, c'est le seul jour de l'année ou il sont autorisés et ils sont mis en vente libre uniquement les 3 jours précédents.

Suède

Pour le jour de l'an les Suèdois ont la coutume de se baigner dans de l'eau gelée. la guele qui son grs bof

 Équateur et Pérou

 En Équateur et au Pérou, peu avant le nouvel an, on fabrique des mannequins de chiffons ou de papier mâché qui représentent l'année qui vient de passer. On expose ces mannequins (muñecos) devant chez soi jusqu'au 31 au soir à minuit où l'on brule ces mannequins dans les rues. On fait aussi exploser toute sorte de chose comme des pétards, feux d'artifice, etc. Il existe aussi une superstition qui dit que si on porte une couleur en particulier sur soi lors des 12 coups de minuit, cela pourra amener de la chance dans certains domaines pour la nouvelle année, comme par exemple le jaune pour l'argent, le rouge pour l'amour, etc. Dans le même ordre d'idée, celui qui souhaite voyager toute l'année doit courir autour de son pâté de maison une valise à la main à minuit pile. La tradition espagnole de manger 12 grains de raisin en faisant un vœu pendant les douze coups de minuit est également observée. A la maison on décore la table avec des corbeilles de fruits, de maïs, de blé, de riz, de cannelle, de fleurs jaunes.

 États-Unis

 À Philadelphie (Pennsylvanie), la "parade des mimes" (Mummers Parade en anglais) se tient chaque 1er janvier. Chaque association de la ville, appelée "New Years Associations" entre en compétition dans quatre catégories. Elle prépare pendant des mois des costumes et des scènes mobiles. Environ 15 000 personnes assistent au cortège chaque année. La première de ces parades fut organisée en 1901.

 Cambodge

 Au Cambodge, le Nouvel An est fêté pendant trois jours, du 13 au 15 avril. Chine En Chine, il suffit d'écrire et de lancer ses vœux dans un "arbre à vœux". Il faut alors que ce papier tienne toute la soirée pour que votre vœu se réalise. Le nouvel an chinois est aussi célébré par de spectaculaires lancés de feux d'artifices et des explosions de pétards.

Japon

Le réveillon du Nouvel An (Ōmisoka) se passe en général en famille, autour d'un copieux repas arrosé de saké. On y boit une soupe (miso) spéciale. Avant minuit, la famille part pour le temple le plus proche pour partager du saké et assister à la frappe des 108 coups de gong annonçant le passage à la nouvelle année (ce chiffre est censé représenter le nombre de péchés accumulés dans une âme tout au long de l'année, et par ce geste on chasse les pêchés un à un des âmes impures. Peu après, chacun rejoint ses pénates et l'on se couche peu après. Le lendemain, le jour du Nouvel An, les japonais se rendent dans les temples shinto.

Russie

 En Russie, on boit du champagne sous les 12 coups de minuit, après le 12e coup on ouvre la porte ou la fenêtre pour que le nouvel an entre dans la maison.

Tibet

Au Tibet, les fêtes de la nouvelle année (Losar) ont une origine pré-bouddhiste et remonte au premier roi tibétain Nyatri Tsenpo, dont le règne débuta en l’an -127 au IIe siècle av. J.-C.. L'année de son intronisation marque la première année du calendrier tibétain. C'est donc en l'honneur du premier roi du Tibet qu'est célébré le nouvel an tibétain, le Losar. Le Losar, premier jour de l'an tibétain, coïncide avec le premier jour de la nouvelle année lunaire. La date est choisie conformément à l’astrologie tibétaine, matière étudiée dans le cadre des études en Médecine tibétaine traditionnelle.

Chine

Les feux d'artifice (qui font fuir les mauvais esprits), les parades et le festival des lanternes, dans le cadre duquel des milliers de lanternes éclairement le chemin vers la nouvelle année font partis des célébrations.

Pétards et feux d’artifice

Les pétards ont été transmis par les anciens qui utilisaient d’abord des tiges de bambous, car ils ont des nœuds et ils sont creux. Quand ces derniers ont brûlé, l’air à l’intérieur augmente et après avoir chauffé, les tiges s’ouvrent et craquent. Plus tard, on a placé de la poudre dans les tiges de bambou puis celles-ci ont été remplacées par des rouleaux de papier. A la fin de la dynastie des Qing (1644-1911), on trouvait déjà des ateliers spécialisés dans toutes les sortes de pétards.

D’abord, les gens allument les pétards dans l’intention de faire partir les mauvais esprits, supprimer les démons et rechercher le bonheur. Une légende raconte qu’une bête difforme et étrange, dont le corps ressemblait à celui d’un être humain et qui était très féroce, voulait se cacher dans des montagnes éloignées. Vers la fin de chaque année, elle avait l’habitude de sortir pour tuer des gens et des animaux. Cependant, elle était apeurée par la lumière et le bruit. Quand elle entendait le bruit des pétards, elle était si effrayée qu’elle fuyait. C’est pour cela que, au début et à la fin de chaque année, les gens font éclater des pétards pour ne pas être dérangés par la bête.

Le bruit des pétards est entendu à l’intérieur et à l’extérieur des maisons, surtout dans les zones rurales. Les pétards provoquent une grande joie chez les gens, surtout chez les enfants pendant les vacances du nouvel an. Les lois récentes interdisent d’allumer des pétards dans les villes. Les gens ont peur que cela cause un incendie ou ne blesse quelqu’un. Malgré ces lois, beaucoup de Chinois partent dans la campagne faire éclater leurs pétards pour la Fête de Printemps.

Les Dieux de la Porte

Pendant le Nouvel An, il existe une vieille coutume qui consiste à afficher des images des Dieux de la Porte. Il y a beaucoup de contes et de légendes intéressants sur lesDieux de la Porte. L’une d’elles provient de Qin Qiong et de Yu Chigong. Elle raconte que Li Shimin, l’empereur Taizong de la dynastie des Tang, tomba malade, et qu’il avait entendu des fantômes hanter son rêve. Le matin suivant, il raconta son rêve à ses officiers Qin Qiong et Yu Chigong.

Ces derniers, qui étaient généraux, et qui l’avaient aidé à fonder l’Empire Tang, enfilèrent leurs armures et firent la garde pendant la nuit devant la chambre impériale. Désormais, l’empereur ne rêva plus de fantômes. Pourtant, il pensait c’était incorrect pour ses deux généraux de garder sa chambre nuit après nuit. Il demanda de peindre deux images de ces deux généraux qu’il suspendit sur l’entrée du palais comme « Dieux de la Porte ». Comme l’histoire se répandit très loin, beaucoup de gens ordinaires accrochèrent sur leurs portes les mêmes images pour supprimer les mauvais esprits.

Les images du nouvel an sont un élément important dans la célébration de la Fête du Printemps. Les thèmes de ces images comprennent « La moisson exceptionnelle des cinq principales céréales », « Le poisson rebondissant » (le mot « poisson » en chinois a la même prononciation que le mot « abondance »), « Enfant potelé », « Les fleurs et les oiseaux ».

Couplets de voeux

Aujourd’hui, les paysans et les habitants des petites villes accrochent les images du Nouvel An sur leurs portes ou sur les murs à l’intérieur.

Les « Chum Lian » sont des couplets que l’on accroche sur les portes durant la Fête du Printemps. Ils veulent dire :

« La meilleure chose et les trésors du paradis » ; « Jours de Paix, Nouvelle Année, Ancienne Année » ; « Un Printemps chanceux, cette année, chaque année ».

Les couplets du Printemps sont originaires du « charme du pêcher », dans les temps anciens. Il fallait abandonner les choses anciennes et entrer dans la nouveauté. C’étaient de tout petites assiettes de forme rectangulaire et faits de bois de pêcher. Dans la dynastie des Song, le papier était utilisé à la place des assiettes en bois pour écrire des couplets de Printemps. Dans la dynastie des Ming, encouragé par l’empereur Taizu, les couplets de Printemps devinrent à la mode. Le jour de l’an après qu’il ait fait de Nankin sa capitale, il décida un décret impérial demandant que tous les officiers, les étudiants et la population aient à afficher plusieurs couplets sur leurs portes. Comme il voyageait plus tard, il fut très contents de voir ses couplets de Printemps colorés. La pratique de suspendre ces couplets de Printemps est encore suivie depuis ce jour. Cependant, les couplets classiques sont très différents de ceux du passé en ce qui concerne leur signification. Ils décrivent maintenant la prospérité nationale où honorent les magnifiques paysages du pays, ou exprime encore des souhaits d’avenir meilleur pour la population.

Plats du Nouvel An chinois

Durant la Fête du Printemps, les Chinois mangent beaucoup. Dans le nord de la Chine, le plat le plus populaire est le « Jiaozi ». Il est connu depuis longtemps comme « Bianshi », soit « nourriture plate ». C’est une sorte d’en-cas fait soit avec de la farine de blé ou de riz avec dedans une farce. Ceux à la vapeur sont appelés « raviolis chauds à la farine», alors que ceux bouillis dans l’eau sont appelés «raviolis d’eau ». Les gens considèrent les Jiaozi comme un plat favori, probablement parce que c’est une combinaison à la fois de nourriture de base (farine) et d’autre nourriture (la viande et les légumes à l’intérieur) ; ils sont faciles à préparer.

Dans le sud de la Chine, pendant le Nouvel An, le riz pour les repas est lavé plusieurs jours avant et appelé « Wan Nian Liang », c’est-à-dire « riz de dix mille ans », pour suggérer que chaque année, il y aura du riz à profusion. Les plats sur la table incluent naturellement du poulet, du canard, du poisson et du porc. « Niangao », le gâteau du Nouvel An est le meilleur, le plus collant, le meilleur parce que les mots « gâteau collant » sont prononcés de la même façon que « Niangao » et le gâteau collant du Nouvel An peut être interprété comme un accroissement des biens et une amélioration de la vie courante chaque année.

Pour le petit-déjeuner du jour du Nouvel An, des Jiaozi ronds sont servis pour symboliser une réunion de famille. Durant la veille de la Fête de Printemps, c’est la coutume de veiller très tard ou toute la nuit et de prier pour la paix et pour la nouvelle année à venir. Pendant cette nuit, chaque maison est éclairée dans l’espoir que tout ce qui pourrait apporter de la malchance puisse être amené à disparaître.

Danses du Nouvel An

Chaque jour à partir de la veille du Nouvel An jusqu’au quinzième jour du premier mois lunaire, il y a beaucoup de distractions. Les danses des lions, des tambours et des spectacles de gong sont organisées pour les célébrations du Nouvel An, surtout dans les campagnes du sud de la Chine. Les cérémonies de mariage abondent dans les villes et dans les villages chinois à cette époque.

Commentaires (1)

1. arthritis (site web) 29/10/2012

I came across gerantspetitcasino.e-monsite.com and i love it !
rheumatoid arthritis

http://arthritissymptomstreatment.blogspot.com/2012/10/what-is-arthritis_28.html

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


statistiques

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site